Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 07:07

" Aimer c'est la moitié de croire " Victor Hugo

 

A lire ce qui précède

 

Nous sommes bien obligés de constater qu'il existe des décalages importants entre les deux sexes, l'homme étant dans la satisfaction immédiate et la renaissance du désir, la sexualité féminine demande plus de préparation car elle doit admettre son désir et celui de l'autre, ceci provenant de l'anatomie de chacun.

L'homme est intrusif, et la femme réceptive.

Les rapports hommes femmes étant si compliqués, le lecteur homosexuel triomphe ici, car après tout ceci on se demande s'il ne vaut pas mieux choisir un partenaire de même sexe !

Mais n'oubliez jamais que votre partenaire lui a une bisexualité psychique et de ce fait quelque soit le sexe de votre partenaire vous y trouverez toujours un homme et une femme...

A vous d'en faire le meilleur usage !



Repost 0
Published by Lmvie - dans Psychanalyse
commenter cet article
10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 14:45

" Ce qu'il y a de plus subtil dans l'homme c'est la sexualité " Louis Ferdinand Céline.

 

 Ce qui précède est à lire

Et ce n'est pas Freud qui dira le contraire cher Louis Ferdinand.

Quand elle est vraiment en jeu, les choses s'aggravent bien entendu.

Car elle est terriblement compliquée, elle est par essence " conflictuelle ", elle est marquée par l'ambivalence elle aussi.

Le but étant un orgasme heureusement, joyeusement vécu...non ?

Mais souvent bien des obstacles surgissent car la sexualité est avant tout "psycho-sexualité".

J'entends encore certains d'entre vous qui disent ça y est, Lm elle met de la psycho partout...bon les gars essayez donc d'avoir une " bandaison " comme disait l'ami Georges dans sa merveilleuse chanson alors qu'une femme par exemple se moque de vous !
Et lycée de Versailles, madame ne pourra guère ouvrir les cuisses si dans sa tête elle pense aux enfants (ce qui l'arrange en général d'aillleurs pour ne pas faire l'amour).

Impuissance, éjaculation précoce, frigidité sont doulouresuement vécus.

D'autant plus quand ce sont des personnes qui s'aiment tendrement...et justement parce qu'il y a tendresse ils n'y arrivent pas !

Pour certains la pleine satisfaction est atteinte  dans la rencontre uniquement " sexuelle " ou si le blocage est un peu moins complet, ils leur suffit d'un jeu  " pour rire" genre agression qui ressemblerait à un viol.

Ou d'autres pratiques selon les fantasmes de chacun.

Ces désirs d'ailleurs peuvent être tenus pour " honteux"  et soigneusement dissimulés au partenaire ce qui ne va pas sans dégâts, car on s'approche gentiment de la perversion qui est une limitation à l'épanouissement de notre sujet de départ qui est " l'amour".

 

La suite ici

 






Repost 0
Published by Lmvie - dans Psychanalyse
commenter cet article
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 14:23


 " L'amour est un genre de suicide" Jacques Lacan

 

Ce qui précédait

L'amour est redoutable lorsqu'il se fait possessif !

Il est des mères qui font tout pour garder leur fils jusqu'à leur mort en servitude...mais non je ne vise personne !

Et de ce fait des fils qui " inconsciemment " ne peuvent s'empêcher de souhaiter enfin qu'elle meure et en épouve une intense culpabilité.

Ou qui confondent et projettent sur leurs épouses en les prenant pour leurs mères...mais non Messieurs enfin vous n'êtes pas concernés !

Et des pères qui interdisent à leur fille adolescente toute liberté de sortie, masquant mal ainsi leur jalousie !
De qui je parle là ?

Et ces hommes et ces femmes qui considèrent leurs conjoints comme propriété exclusive, menacés par des rivaux, suspectés d'infidélité...mais non mais non, tout ceci c'est chez l'autre !

Le lien là se " resserre " et devient insupportable.
..
Et pourtant cela s'appelle toujours " amour "...non ?

Mais vous qui me lisez bien sûr n'êtes pas dans ce genre d'amour !

 

La suite ici


Repost 0
Published by Lmvie - dans Psychanalyse
commenter cet article
3 avril 2010 6 03 /04 /avril /2010 08:05



  " Aimer est un verbe irréfléchi " Henri Jeanson


 

Ce qui précède la réflexion


Tout lien crée une dépendance.

L'enfant est dépendant des soins nécessaires, puis ado il se révoltera, cela ne signifie pas qu'il n'aime pas, il souhaite aimer librement.
A éviter le chantage à l'amour.

L'ambivalence du lien marquera l'adulte. Et c'est souvent dans les couples les plus fidèles qu'on trouve le plus de " rêveries " d'autres  amours et de désirs d'indépendance, même si c'est bien entendu réprimé.

Chacun va se coucher avec sa pensée, mais parfois ce n'est pas toujours aussi " souriant " et bien des drames conjugaux sont l'issue de ce conflit de l'amour et de la dépendance...et d'un seul coup l'étonnement !

Comment ? Mais c'était un couple parfait !

Il n'y a pas de couple parfait, mais des couples qui reconnaissent ce qui est en jeu, apprennent à s'en accomoder et s'en trouvent bien.

 

La suite ici

 

Repost 0
Published by Lmvie - dans Psychanalyse
commenter cet article
29 mars 2010 1 29 /03 /mars /2010 13:00

" Aimer c'est essentiellement vouloir être aimé "  Jacques Lacan

Article précédent


Et cela commence à la naissance.

Regardez le bébé qui sourit, jubile et qui brutalement fait une colère et rien ne l'apaise.

Cette rage semble bien dirigée vers sa mère qui ne satisfait pas son désir, et ce sentiment là n'est pas près de le lâcher...

Cette mère qui plus tard le délaissera pour " Papa" le soir, cette mère qui refusera de lui acheter quelque chose, cette mère qui va favoriser un frère...etc et qui déclenchera une envie de meurtre...oui oui de meutre mais bien vite refoulée !

Ah les jalousies fraternelles !

Bien sûr réprimées très vite aussi, car le sentiment de culpabilité est là et il n'a pas fini d'être là celui-ci !

Mais tout ceci restera inconscient bien entendu, enfin presque.

Imaginez que vous souhaitiez la mort d'un frère ou d'une soeur ou de quiconque et qu'elle arrive !

Mais non bien sûr personne n'est concerné parce que je dis ...personne ne souhaite la mort de quiconque  hein ?

 

La suite ici

 







Repost 0
Published by Lmvie - dans Psychanalyse
commenter cet article
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 11:34
"  L'amour il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font. A partir de quoi il m'apparaît urgent de me taire " Pierre Desproges

Cet article est la suite de celui-ci

Bon tant pis je ne me tais pas !

Cette infinie variété entraîne forcément nombre de malentendus.

Il n'est pas de vie humaine sans l'épisode d'un amour manqué, méconnu, compromis, gâché, perdu, qui laisse des remords ou des regrets amers et même certaines vies en sont jalonnnées.

A la racine de ses mésaventures : l'ambivalence.

Il n'est pas d'amour qui ne comporte d'hostilité, comme son ombre.

J'en entends déjà qui protestent...et pourtant !

Examinons les faits :

On aime sa mère, son père mais ne leur reproche-t-on jamais rien ?
On aime son bébé, mais après des nuits d'insomnie n'a-t-on pas une envie de le voir au diable ?
On aime son conjoint mais n'y a-t-il pas des moments où ce lien est pesant ?

Et  là je reste dans le " gentil " car cela peut virer à la haine très rapidement.

Suite ici





Repost 0
Published by Lmvie - dans Psychanalyse
commenter cet article
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 14:15
" Aimer quelqu'un qui vous aime aussi, c'est du narcissisme. Aimer quelqu'un qui ne vous aime pas, ça c'est de l'amour " Frédéric Beigbeder.

 J'aimais aussi ce qu'en disait Raymond.

Bref !

Et bien non pas bref car en voilà une question bien longue et pas simple...

Comment aimer ?

Oula Lm dans quoi tu t'embarques ?

Ben dans un sujet qui concerne tout les être humains non ?

 Plus facile de dire ce qu'il ne faut pas faire que de dire ce qu'il faut faire comme toujours !

Et d'ailleurs dire ce qu'il " faut " faire est déjà idiot en soi car il n'est sans doute d'amour " vrai " que " spontané " au sens propre du mot.

Pas de recettes donc mais quelques commentaires histoire de...


La polysémie du verbe " aimer " est remarquable !

On aime son bébé, son frère, son père, ses amis, sa mère, mais aussi la femme ou l'homme partenaire sexuel.

Si on dit à quelqu'un : "Je t'aime bien" c'est signifier autre chose que " je t'aime ".


Les déclinaisons de ce verbe sont à la fois sa richesse et son handicap, c'est ce que nous allons essayer de voir.

Et je compte sur vous pour participer un maximum !

Suite ici



Repost 0
Published by Lmvie - dans Psychanalyse
commenter cet article
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 16:30
  "  Le cancer vient de la folie réprimée  "  Norman Mailer


Dans mon article précédent  que vous avez lu avec attention, (si si j'ai remarqué) il était question de ne pas être toujours raisonnable.

Vos commentaires m'ont passionnée vraiment car beaucoup d'entre vous ont répondu ceci : "Oui il faut faire des folies...enfin de temps en temps"...

Ouiiiiiiiii...mais lesquelles ?

Qu'appelez-vous folies au juste ?

Jusqu'où êtes vous prêts à aller pour " vivre " vos désirs les plus intenses, les plus profonds, les plus cachés ?

Car exister est un fait, vivre est un art.

Ahhhhhhhhh oserez-vous vous dévoiler un peu, beaucoup, passionnément !





Repost 0
Published by Lmvie - dans Psychanalyse
commenter cet article
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 10:53

"  Il y a toujours deux raisons pour faire quelque chose : Une bonne raison et la vraie raison "
Dale Carnegie



« Sois donc raisonnable ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! » dit-on souvent et en particulier aux enfants, aux ados, et parfois même à un adulte qu’on voudrait aider.

Ceci est louable car le but est « d’empêcher » de faire des bêtises.
Oui mais…

« La raison du plus fort »…mais non je plaisante !

La raison de l’un n’est pas forcément la raison de l’autre, et il n’est pas évident de faire la distinction entre une « bêtise fâcheuse » et une « bêtise intelligente ».

Oui on peut-être « trop » raisonnable.

Par de multiples moyens on réduit la montée d'émotions ressenties, on méconnaît les désirs, on étouffe la poussée pulsionnelle donnant ainsi une vie terne, sans passions, sans projets ou le temps s'effiloche en attendant...quoi ?




Repost 0
Published by Lmvie - dans Psychanalyse
commenter cet article
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 07:52
   "  L'argent est fait pour être dépensé sans compter...sur les autres  " Pierre Perret

Suite de cet article :


Alors compte commun et comptes séparés ? : oui, les deux mon général !

Le compte commum matérialise l'union, incarne le lien tandis que le séparé donne à chacun sa respiration.

Ce serait le plus harmonieux partenariat dans le couple.

Mais quand l'un gagne moins que l'autre, la frustration n'est pas loin. Le premier pourra moins se faire plaisir et son indépendance lui semblera plus restreinte.

Ce qui risque de réveiller de "vieilles douleurs".

La sensation d'être victime d'injustices nous poursuit toute notre vie. (provenant d'impressions de privations alimentaires ou affectives pendant l'enfance).

Il faut "accepter" quand on vit à deux que notre zone de liberté diminue et surtout ne pas croire que rien ne va changer, et que chacun va garder la même position.

L'argent symbolise le "contrat" : celui de partager le meilleur et le pire.

Freud fonde notre rapport avec l'argent sur l'analité.

Il considérait que le seul cadeau qu'un enfant peut "donner" à sa mère sont ses matières fécales (apprentissage pour aller sur le pot, les refus, la constipation...etc etc)

Pour d'autres psychanalystes, l'argent c'est le phallus.

L'homme touche sa paye et il échange un peu, ou beaucoup ou pas, de sa "puissance" en confiant à sa femme la gestion de l'argent. 

Quoiqu'il en soit l'argent reste malgré tout encore en France dans notre société un sujet tabou.

Et comme disait Tristant Bernard : " C'est aussi bête de mépriser l'argent que de l'adorer "

...mais chacun fait comme il peut en fonction de ce qu'il a pu faire avec sa mère !




















Repost 0
Published by Lmvie - dans Psychanalyse
commenter cet article

Une Part De Moi

  • : Motspourmaux
  • Motspourmaux
  • : L'histoire d'un parcours de vie changé par des douleurs morales et physiques dues à la chirurgie esthétique. Alors depuis : "La vie ne se compte pas en respirations mais en moments qui t'ont coupé le souffle"
  • Contact

Profil

  • Lmvie
  • Fonctionne avec mon coeur et mon ressenti.
Savourer un livre, déguster un met, un vin, un moment avec un (e) ami (e). 
Vous autres m'intéressez particulièrement sans oublier Paris, les voyages et la psychanalyse
  • Fonctionne avec mon coeur et mon ressenti. Savourer un livre, déguster un met, un vin, un moment avec un (e) ami (e). Vous autres m'intéressez particulièrement sans oublier Paris, les voyages et la psychanalyse

Ceci est une histoire

 

 


Attention ce ne sont pas des articles indépendants les uns des autres, quand vous ouvrirez mon blog vous serez sur le début de mon histoire c'est pourquoi ma présentation commence ainsi et non par ma dernière parution.
En conséquence de quoi, mes articles les plus récents ne sont apparents qu'en dernière page. Dans un module à droite vous trouverez les derniers épisodes et pour revenir il vous suffit de cliquer sur ma bannière. 

Bonne lecture et merci à vous tous qui papillonnez en ce site. 

Ma musique

free music

Je protège