Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 09:01
C'était chez Carambaolé

Voici ma participation :
 Mot de départ : Marche
Mots à insérer : Toupie, mensonge, mirage



?

Marche ! Pourquoi ?
Je crie, j'aboie.

Désert de toi, je suis agonie.
Ivre de rien, je suis toupie.

Corps jachère de caresses
  Hurle sans cesse.

Soif de baisers,
Malgré lèvres brûlées.

Coeur en sang
Adieu l'ardent.

Tu restes songe,
Tu es mensonge.

Réel ou mirage ?
Tu es ma rage.

Je crache ton nom
A plein poumons.

Je crève de toi
Ton odeur en moi.

Tu es ma haine
Tu es celui que j'aime.



Et aussi


Repost 0
Published by Lmvie - dans Pauaime
commenter cet article
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 12:54

C'était chez Carambaolé

Union de photos
Mot de départ : Silence
Mots à insérer : Galets, vin, vain.




Flash back


Silence on tourne !
Pour une palme
Un festival sans âme.

Tour de plage calculé,
Vernis noirs sur galets.

Flash plein les yeux,
Foule d'envieux.

Smoking cintrés,
Visages abrasés.

Sourire ombrageux,
Il est vieux.

Perdue sa flamme,
Perdue sa femme.

Gloire priorité,
Ne pas aimer.

Verre de vin à la main
Il se souvient.

A choisi
Cette vie.

A serré sa main
Mais en vain.





Repost 0
Published by Lmvie - dans Pauaime
commenter cet article
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 07:52
   "  L'argent est fait pour être dépensé sans compter...sur les autres  " Pierre Perret

Suite de cet article :


Alors compte commun et comptes séparés ? : oui, les deux mon général !

Le compte commum matérialise l'union, incarne le lien tandis que le séparé donne à chacun sa respiration.

Ce serait le plus harmonieux partenariat dans le couple.

Mais quand l'un gagne moins que l'autre, la frustration n'est pas loin. Le premier pourra moins se faire plaisir et son indépendance lui semblera plus restreinte.

Ce qui risque de réveiller de "vieilles douleurs".

La sensation d'être victime d'injustices nous poursuit toute notre vie. (provenant d'impressions de privations alimentaires ou affectives pendant l'enfance).

Il faut "accepter" quand on vit à deux que notre zone de liberté diminue et surtout ne pas croire que rien ne va changer, et que chacun va garder la même position.

L'argent symbolise le "contrat" : celui de partager le meilleur et le pire.

Freud fonde notre rapport avec l'argent sur l'analité.

Il considérait que le seul cadeau qu'un enfant peut "donner" à sa mère sont ses matières fécales (apprentissage pour aller sur le pot, les refus, la constipation...etc etc)

Pour d'autres psychanalystes, l'argent c'est le phallus.

L'homme touche sa paye et il échange un peu, ou beaucoup ou pas, de sa "puissance" en confiant à sa femme la gestion de l'argent. 

Quoiqu'il en soit l'argent reste malgré tout encore en France dans notre société un sujet tabou.

Et comme disait Tristant Bernard : " C'est aussi bête de mépriser l'argent que de l'adorer "

...mais chacun fait comme il peut en fonction de ce qu'il a pu faire avec sa mère !




















Repost 0
Published by Lmvie - dans Psychanalyse
commenter cet article
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 21:15
   " On dit que l'argent ne fait pas le bonheur, peut-être, mais il vous permet de choisir le genre de misère que vous préférez  " Pierre Jean Vaillard

Suite de cet article

Comptes séparés ou lutte de pouvoir ?

Avoir des comptes séparés c'est partager le pouvoir, en relevant les rentrées et les sorties et payer au prorata de ses revenus.

Les couples qui fonctionnent ainsi incarnent-ils la modernité ?

Que penser de ce désir ou passion parfois pour l'équité ?

Qui la pratique ?

Des couples jeunes souvent, les deux travaillant.

Mais ils font tellement de comptes que leur vie se transforme en comptes, et derrière cette comptabilité d'apothicaire chacun réimporte son histoire familiale, les rivalités de fratrie, les rapports avec les parents...

Ou alors derrière ce tas de chiffres émergent les problèmes pour trouver sa place, sa difficulté à exister pousse à transformer tout en mathématiques et sous l'apparence d'un partage c'est le pouvoir qui pointe son nez.

Alors faut-il refuser de faire entrer ces comptes dans l'histoire commune ?

Je ne crois pas car la relation serait encore plus fragilisée.

Quand chacun à son propre chéquier c'est déjà de la méfiance, minimale certes mais qui existe tout de même.

La gestion des comptes est un miroir de la confiance psychique dans le conjoint et dans le choix que l'on a fait de vivre avec l'autre.

Ne rien calculer ou ne pas vouloir calculer c'est une manière de refuser de "partager".

Compter c'est reconnaître le "don"...de l'autre.
Ne pas compter c'est prendre le risque de dettes...dans tous les sens du terme

Il faut pouvoir donner et recevoir.

La suite ici













Repost 0
Published by Lmvie - dans Psychanalyse
commenter cet article
8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 17:03
  "  Les femmes qui nous aiment pour notre argent sont bien agréables, on sait au moins ce qu'il faut faire pour les garder "  Francis Blanche

Suite de cet article

"Tout ce qui est à moi est à toi, tout ce qui est à toi est à moi".

Modèle social traditionnel qui correspondait jadis à une organisation "classique" à l'époque où la femme ne travaillait pas.

Mais ce compte " joint  " choisi, symbolise une vision " positive " de la relation.
"Avoir un chéquier commun est un vrai signe de " vrai couple " à condition de ne pas être noyé dans la fusion et que l'individu ait trouvé sa place.

Si l'on a déjà du mal à y faire valoir ses façons d'agir et de gérer, le compte commun peut donner à l'autre une sorte de prise de pouvoir abusive.

Car les " pulsions de contrôle " existent.

Demander à voir ce que l'autre veut acheter est une façon de s'intéresser à lui, mais ce peut-être aussi un droit de regard.
Quand les achats sont évalués et critiqués c'est la spirale obssessionnelle qui traduit la difficulté à considérer son compagnon (ou sa compagne) tel qu'il est.

Un contrôlé et un contrôleur.

Une femme qui par exemple ou l'inverse, fait des achats inconsidérés exprime au fond le désir que son mari arrête de faire des économies de bouts de chandelle, en fait elle voudrait qu'il "change".

Pour le contrôleur il s'agit d'être " au plus près " de l'autre, de ne jamais le quitter.

Ces deux façons de faire entraînent l'inverse de ce qu'on souhaite.

Ce sont de bons moyens  de  perdre l'autre..
.mais







Repost 0
Published by Lmvie - dans Psychanalyse
commenter cet article
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 16:41
"  L'argent n'a pas d'odeur mais à partir d'un million on commence à le sentir "  Tristan bernard

Je vous parlais donc d'argent

Ne dit-on pas d' une personne : elle " compte "  pour moi
...
Pas de hasard encore une fois dans l'utilisation de ce verbe.

Il faudrait en revenir à Freud, à l'analité bien entendu mais là je laisse à chacun le choix de faire la démarche ou pas.

En fait la dispute dans un couple se rapporte à d'autres choses qu'à l'argent :

Insatisfaction sexuelle, manque d'affection, stagnation de carrière et j'en passe...

Comme on ne " peut pas " toujours formuler ces griefs là, on les " déplace " sur du " comptable ".

Difficile de dire à l'autre : " Tu ne sais pas me faire jouir " !
Ou :  " Tu ne réponds pas assez ou mal à mes demandes sexuelles ! "

Ou dire : "Je n'évolue pas dans ma vie professionnelle parce que je suis médiocre, parce que je n'ose pas changer de voie...etc etc...

L'argent joue autant le rôle de " symptôme " que de " symbole ".

En 1900, un sociologue allemand (dont je ne vous donne pas le nom parce que de doute façon vous l'oublierez) pensait déjà que l'argent révèlait la profondeur du lien, qu'il aidait à " cadrer " notre relation, à mesurer la confiance dans l'autre, par exemple quand on lui délègue la gestion ou pas, du ménage et comment.

Que se cache t-il donc derrière notre organisation pratique ?

Compte commun, comptes séparés, mélange des deux ?

Que révèlent ces choix ?

Décryptage donc de notre comptabilité intime à voir en suivant...




Repost 0
Published by Lmvie - dans Psychanalyse
commenter cet article
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 17:00




"  Quand j'étais jeune je croyais que dans la vie l'argent était ce qu'il y a de plus important. Maintenant que je suis vieux je le sais.  "  Oscar Wilde



Couple : Comment nous règlons nos comptes ?


En voilà un joli sujet " tabou "...non ?

Argent et amour n'ont jamais fait bon ménage et pourtant ils sont étroitement liés...oui oui.

Généreux, purs, les sentiments sont censés échapper à toute comptabilité...ah oui ?

Dans une société où l'incitation à la consommation est permanente, le couple resterait un havre préservé du matérialisme ambiant ???

Une espèce de cocon où rien ne s'achèterait et où rien ne se vendrait...ah oui ?

Un monde dont les mesquineries serait exclues...re ah oui ?

Notre enfance, nos souvenirs douloureux, nos idéaux romantiques nous encouragent à " l'évitement ".

OUI MAIS...Erreur...enfin je crois...

C'est précisément au moment où les couples sont en crise que les rancoeurs liées à l'argent resurgissent...non ?

Et pourquoi donc à votre avis ?

Et bien à demain...pour la suite









Repost 0
Published by Lmvie - dans Psychanalyse
commenter cet article
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 15:41

Pour moi, mais pour eux aussi


Barbie a craqué un brin !



Titi a 60 ans !


Wonder woman, woman tout simplement


Superman oula !

Hulk

Batman et Robin

Rooooooooooohhh Spiderman !



Bon, on rigole, on rigole mais ce n'est pas si marrant que ça...hein ?

Repost 0
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 11:03
Après la fête

Un endroit aussi très visité mais bien sûr plus calme...
à Montparnasse

Il abrite des personnes plus que célèbres



En parlant de vendanges...

C'est Ayrton  Senna qui arrive au paradis, qui rencontre Carmet et qui lui dit : " Boire ou conduire " !






Silence...tout a été dit







Je ne connais pas mais j'ai trouvé la tombe belle.





Philippe Léotard...simpicité.





Pour les sculptures...






Jacques Demy...on dirait une façade de maison.



Point de marbre pour...



Ni



Et là je m'arrête...vous aussi non ?





J'ai cherché la tombe de Baudelaire mais impossible de la trouver, même avec un plan

Bon là j'ai un peu pété l'ambiance alors pour finir sur un clin d'oeil voici cette tombe d'un inconnu... mais

 

Le plus drôle (et pardon j'ai mal cadré) le nom de jeune fille est "Corbeau"



Et à ceux qui disent qu'à Paris il fait toujours gris, qu'à Paris les gens sont pressés, que les parisiens sont...enfin ceux qui ont des phrases "toutes faites" allez vous faire voir chez








Repost 0
Published by Lmvie - dans Voyages
commenter cet article
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 09:22
Les Champs Elysées Monmartrois guident nos pas...

Dans la rue Saint Vincent...la la la un poète et une inconnue...

Et bien non pas du tout, mais une surprise m'attendait.

Mais d'abord un petit coup d'oeil à un cabaret que j'adore.



Pas de sono, pas de micro, humour, poésies et chansons, intimiste, une institution à Montmartre, unique avec son mur de lierre et sa vieille barrière en bois.



La même sauf que mon mari s'est amusé à mettre en arrière plan le Sacré-Coeur.



La surprise, la surprise !
Non je ne suis pas en province, je suis toujours à Montmartre et ce sont bien des vignes que vous voyez et...



Je suis venue sans le savoir le jour des vendanges !
Grande première pour moi, je n'avais jamais assisté à cette
fête !



Alors Paris grande ville ou village ?



Atmosphère, atmosphère !





Pose rien que pour moi...



Et les badauds dégustent...



Et d'autres confréries qui grimpent...





Je ne signe pas Lmvie tiens...
Je baisse aussi les yeux sur les trottoirs.



La fête est finie, et comme tout a une fin...je me suis rendue à...


Repost 0
Published by Lmvie - dans Voyages
commenter cet article

Une Part De Moi

  • : Motspourmaux
  • Motspourmaux
  • : L'histoire d'un parcours de vie changé par des douleurs morales et physiques dues à la chirurgie esthétique. Alors depuis : "La vie ne se compte pas en respirations mais en moments qui t'ont coupé le souffle"
  • Contact

Profil

  • Lmvie
  • Fonctionne avec mon coeur et mon ressenti.
Savourer un livre, déguster un met, un vin, un moment avec un (e) ami (e). 
Vous autres m'intéressez particulièrement sans oublier Paris, les voyages et la psychanalyse
  • Fonctionne avec mon coeur et mon ressenti. Savourer un livre, déguster un met, un vin, un moment avec un (e) ami (e). Vous autres m'intéressez particulièrement sans oublier Paris, les voyages et la psychanalyse

Ceci est une histoire

 

 


Attention ce ne sont pas des articles indépendants les uns des autres, quand vous ouvrirez mon blog vous serez sur le début de mon histoire c'est pourquoi ma présentation commence ainsi et non par ma dernière parution.
En conséquence de quoi, mes articles les plus récents ne sont apparents qu'en dernière page. Dans un module à droite vous trouverez les derniers épisodes et pour revenir il vous suffit de cliquer sur ma bannière. 

Bonne lecture et merci à vous tous qui papillonnez en ce site. 

Ma musique

free music

Je protège