Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 05:21

    " Quand un deuil se prolonge, d'autres viennent s'y ajouter ". Proverbe des Balari

Suite de celui-ci

Dans un travail " normal " de deuil , un lent processus va s'enclencher.
L'énergie psychique va d'abord évoquer le disparu avec des émotions intenses.
Puis l'énergie se libère, en quête d'autre chose.
Les proches vous encouragent : "Il faut vivre".

Ben tiens donc comme si cela se commandait....Ah ! ces : " il faut " et " il suffit "...

De plus on éprouve une certaine culpabilité à se "détacher".
Mais on va finir par " déplacer " ses pensées avec le temps pour que le désir de vivre apparaisse, pour le porter sur autre chose.
Ce n'est pas oublier : c'est admettre.

Ainsi la vie triomphe de la mort...jusqu'à sa propre mort.

Lors d'une rupture amoureuse l'amour défunt peut basculer dans la haine.
Ceci peut être vécu comme injuste aussi et si douloureux qu'à son insu on situe la cause dans les défauts de l'autre, qu'on va accabler de reproches et déclenchant ainsi la formidable envie de vengeance.
Fréquent et regrettable.

Voilà, je vais m'arrêter là car le sujet est vaste et complexe en espérant vous avoir apporter quelques lumières sur un travail difficile à effectuer.








Partager cet article

Repost 0
Published by Lmvie - dans Psychanalyse
commenter cet article

commentaires

mamalilou 06/10/2009 18:46


bon ça va, à un ptit accord près cette fois...
juste ensuquée, càd molle, en déphasage de sommeil, un peu épuisée par les enfants,
pour la grippe, elle est faite, personne ne s'en est aperçu, à peine moi!!!
pas de médoc, en tout et pour tout deux cachets de paracétamol et de la vitamine C!!!
tu parles d'une grippe...
bisou trempé de la drache picarde... ça valait bien une mousson aujourd'hui!!!
belle soirée à toi


Lmvie 06/10/2009 22:34


Et bien ce qui est fait n'est plus à faire !


Bisous ? t'es contagieuse ou pas ????


Lorraine 05/10/2009 13:55


Entière d'accord avec toi, chère Lmvie: ce n'est pas oublier, c'est "admettre". On se réconcilie avec soi-même, on accepte de continuer à "vivre", on reprend des forces et des projets. Et l'on peut
connaîre, à défaut du bonheur d'avant, une paix intérieure et la sérénité qui s'accorde avec la joie. Non, ce n'est pas "oublier"...


Lmvie 05/10/2009 17:46


Tu sais bien sûr chère Lorraine, nous savons tous...mais n'oublions pas bien sûr que non.


Je t'embrasse



mamalilou 03/10/2009 18:19


plus vite le deuil se fait, plus on garde l'aptitude à conserver les bons souvenirs...
en même temps une rupture signifie parfois plus une accumulation d'erreurs qu'un échec patent
il est bon de se souvenir de ses erreurs, sans culpabiliser et de celle de l'autre, sans haine, ça permet aussi de ne pas entrer en cercle vicieux relationnel
ni d'être tenter de refaire de la soupe dans la vieille marmite...
ce qui contrairement à l'adage est rarement du meilleur goût...

on ne recréée jamais l'innocence relationnelle perdue...
mais bon, il doit bien y avoir des exceptions pour confirmer la règle...
par contre, je ne saurais affirmer si une fois l'innocence relationnelle perdue, elle manque...!! c'est autre chose, parfois ce deuil là est important aussi...
plus facile à vivre en tous cas, que la quête du Graal amoureux...

euh en vrac et en furtif, je reviendrais voir à tête reposée si j'ai pas trop écrit de bêtises...!!!!
c'est que je suis un peu ensuquée ces temps-ci...


Lmvie 03/10/2009 18:46


Des bêtises toi ???

Mais non, mais non ...euh enfin comme moi de temps en temps

L'innocence relationnelle ou la fougue des débuts ?

Grippée ?

Alors une accolade très chère Mamalilou





korrigane 02/10/2009 22:54


la haine, les regrets, la douleur, le travail,...
 mais le manque Lmvie, le manque !
c'est un corps, un coeur une âme emputés à qui l'on parle de travail de deuil... Comment ce qui reste de ce qui était un tout, peut il redevenir un entier?
nous avons tous perdu une partie de nous même ( pas toujours par la mort comme tu le dis si bien) revivrons nous vraiment un jour..." PLEIN"ement,
MERCI amie
korrigane


Lmvie 02/10/2009 23:34


Korrigane te revoilà !

J'espère que tu as fait un magnifique voyage...

Le "manque", il est à lui seul un travail colossal, sachant qu'il remonte sans cesse au manque originel...la séparation d'avec la mère, comment s'est-elle effectuée, le sevrage...etc etc...

Nous serons "conditionnés" par ça et la sensation de manque plus ou moins marquée selon chacun...et le travail de deuil en dépend.

Mais par contre le manque est nécessaire, dans un autre domaine celui de la vie, car il crée le désir.

Pleinement tout le temps je ne sais pas, mais des instants, des heures, des jours, des mois et jusqu'à des années : possible

Je t'embrasse



Betty 02/10/2009 19:13



Admettre...est un mot complexe et si inattendu.... Pour ma part, pour certains qui sont partis rejoindre le pays des anges, je n'y
arrive pas alors pour ceux qui sont à la porte, je suis révoltée. C'est ainsi, admettre, est un mot complexe...



Lmvie 02/10/2009 23:17


Pour toi apparemment oui ce mot semble particulier.

Mais il n'y a pas d'autre issue à la vie, admettre n'est pas complexe l'être humain oui.

Bonne nuit




Une Part De Moi

  • : Motspourmaux
  • Motspourmaux
  • : L'histoire d'un parcours de vie changé par des douleurs morales et physiques dues à la chirurgie esthétique. Alors depuis : "La vie ne se compte pas en respirations mais en moments qui t'ont coupé le souffle"
  • Contact

Profil

  • Lmvie
  • Fonctionne avec mon coeur et mon ressenti.
Savourer un livre, déguster un met, un vin, un moment avec un (e) ami (e). 
Vous autres m'intéressez particulièrement sans oublier Paris, les voyages et la psychanalyse
  • Fonctionne avec mon coeur et mon ressenti. Savourer un livre, déguster un met, un vin, un moment avec un (e) ami (e). Vous autres m'intéressez particulièrement sans oublier Paris, les voyages et la psychanalyse

Ceci est une histoire

 

 


Attention ce ne sont pas des articles indépendants les uns des autres, quand vous ouvrirez mon blog vous serez sur le début de mon histoire c'est pourquoi ma présentation commence ainsi et non par ma dernière parution.
En conséquence de quoi, mes articles les plus récents ne sont apparents qu'en dernière page. Dans un module à droite vous trouverez les derniers épisodes et pour revenir il vous suffit de cliquer sur ma bannière. 

Bonne lecture et merci à vous tous qui papillonnez en ce site. 

Ma musique

free music

Je protège