Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 16:15
    Et en vers en plus Madame !!!!!!!!!!!!!

Participation de Charlie

Je laisse père...ou je l'espère...
Mais je ne suis pas à mère...

En face de la mer tu me surprends rêvant,
Tu sais que ma peau aime les caresses du vent.
Mais il y a mon coeur dont l'habit se fait lourd,
Le mal a diffusé par endroit sur mes jours.
Mais le noir qui m'enserre vaut-il que je m'y nois ?
Je vaux mille fois plus que ce que je ne crois.
Tes deux mains que je prends me le disent en silence.
Les mots dits tu les penses manteau sur ma souffrance.
Alors là face à l'eau nette et belle je soupire,
Ta main tenant je sais que c'est sans ma vie lire,
Que je ressentirai en ombres et motifs,
Le dessin du chemin "taire, dire" rétif.
Et si en l'état j'erre, doute et peur tour à tour,
Tes bras me serreront mais de ceinture d'amour.

Amertume, poème, abysse, maladie, parent, cerveau, minois, vomis, demain, maudit, pansement, honnête, belge, maintenant, avilir, émotif, interdire, étagère, médecin..

Participation de Marc

Lion sot doit apprendre la vie sa mère veille

L’eau pale trouvée dans une mare lui permet de jouer

En vieux un lion adulte de loin les surveille

La mare elle n’est pas jeu pour ce petit sans danger

 

Dans le ciel les vents taillent des nuages en taches infinies

Et frayent aussi quelques timides poissons assoiffés

Un désert tique au loin horizon pays en terribles vies

La douce heure du jeu s’achève en éclairs pitonnés

 

Leçon  de vie en Afrique impose vacarme en orage

Teinte à mare la pluie s’invite en chutes bruyantes

Par chemins alors trempés la savane change d’images

Ecrit vain celui qui prétend décrire cette vie grouillante

Participation de Nickysa


La neige tombe et le froid dure… (froidure)

Dans la rue elle est sale et boue (ruelle, salé)

Sur les pics enneigés, immaculée (piquant)

Elle brille en étoiles de mille éclats (brillant)

L’eau tarit ses flots sur le canal gelé (L’otarie)

Les sans abris meurent les pieds glacés (laissant, brime)

Un moineau gît les pattes raidies (gilet)

Dans le feu grillent les marrons chauds

Je tends mes deux mains vers la flamme (demain)

Puis rentre le chat, le réchauffe dans mes bras (châle)

Quelle chance pour nous d’avoir un toit

Quand le froid mord sur le pays… (morsure)



Participation de Mésange


Quand au matin le vent me porte ton image (levant) 
Je dis que ça me dit d'entendre son écho (jeudi, samedi, sonner) 
La main tenant douceur au feu du brasero (maintenant, nandou (oiseau d'Amérique) 
Je me fais prisonnière et toi mon bel otage (belote) 
Mes anges, mon amour, "à vous" mon héritage (mésange, avoue) 
À minuit ou de jour à l'ombre du verso (ami) 
Ces pages ont bu à l'encre bleue des âges (cépage, allant) 
Qui coule en ma maison mais on dira tout haut (coulant, maison)
Qu'il ne fut que mirage un puits dans l'horizon (à jeun)
J'irai matin levant, dormir dans des nuages...


Participation d'Arlette

 

La consigne n'a pas été tout à fait respectée mais le principal est de participer


Le chat mot a bien du chat grain
Tandis que le chat cale a trouvé
le chat rogne devant le chat eau
qui faisait grand chat hue
Etait elle en chat leur
Pour faire un tel chat rit varie?
Elle riait de ce chat lange
Et aurait conclu d'un mot
Chat peau !
 


Participation de Nettoue


Le Cid de corneille


Les lames en tas scions, de Don Diegue

Orage, Oh ! des esses poires ! N'ais-je donc, temps vécu, que pour sept infames mies ? Et ne me suis-je blanchi dans la lutte, guère hier, que pourvoir, en un jour, se flétrir, tant de lauriers ?,

Se que noeud pu, jamais, cons bas, sièges, embuscades, ni Ara gong, ni Grenade, jaloux de l'Avent age, que lui donne sur moi, sel  huis de l'age, le comte, en votre cour , l'as fait , presque sous vos yeu !

Se que noeud pu, jamais, cons bas, sièges, embuscades, ni Ara gong, ni Grenade, jaloux de l'Avent age, que lui donne sur moi, sel  huis de l'age, le comte, en votre cour , l'as fait , presque sous vos yeu !

Cire, ainsi, ces cheveux blanc chie, sous le hard nez, descendait au thon beau, tout chargé d'infamis, si je n'eusse produit, un fils digne de son pays, digne de son roi !

Peut-être en defors des clous, mais avec toute mon amitié. Bisous ma Lmvie

 


Participation de Ghost


Do minot (Domino), Do minot (Domino), (minot est une ancienne mesure)

Le printemps chante en moi … (parole d’une chanson de Claveau)

Champ tonnait (chantonnait) Ses Cils (Cécile)

Mais au fait, Ses Cils (Cécile) ma fille, (parole d’une chanson de Nougaro)

Sais tu que Ma ria (Maria) avait deux enfants  (parole d’une chanson de Ferrat)

Et que leur chanson pré ferré (préférée) c’est une chanson de Luis Mariano qui dit :

L’amour est un bout quai (bouquet) de vie Olette  (Violette)

Olette est une comme hune du sud de la France !

Participation d'Urga

Au travers de grises histoires (vert de gris)
Marie aux lésions profondes '(riz au lait)
Se défoulait sans cesse(laissant)
Ces mots larmoyants et tristes (molard)
Peinaient ô combien ses lecteurs (néo)
Décidés sans retenue (décent)
A lui redonner sourire (luire)
Chose faîte ... ha une historiette ! (fêta)
Voilà Marie rit aux éclats (Lama et Rio)
Depuis elle n'écrit que des scénettes (crique et décès)
Rose bonbon , dirait-on ...(bondirait)

Passage rapide de Lady Marianne

Il y a fort longtemps que je n'avais pas ri autant

 

 

 

 





Partager cet article

Repost 0

commentaires

mariposa 23/11/2012 22:09





Gros bisous Nouche



Lmvie 24/11/2012 09:17



Merci



Nettoue 14/01/2009 14:05

Extrait du < Cid > P. CorneilleLes lames en tas scions, de Don DiegueOrage,Oh ! des esses poires !N'ais-je donc, temps vécu, que pour sept infames mies ? Et ne me suis-je blanchi dans la lutte, guère hier, que pourvoir, en un jour, se flétrir, tant de lauriers ?, Se que noeud pu, jamais, cons bas, sièges, embuscades, ni Ara gong, ni Grenade, jaloux de l'Avent age, que lui donne sur moi, sel  huis de l'age, le comte, en votre cour , l'as fait , presque sous vos yeu !Cire, ainsi, ces cheveux blanc chie, sous le hard nez, descendait au thon beau, tout chargé d'infamis, si je n'eusse produit, un fils digne de son pays, digne de son roi ! Peut-être en defors des clous, mais avec toute mon amitié. Bisous ma LmvieNettoue

Lmvie 14/01/2009 18:19


Ah enfin !!!!!!!!!
Oui complètement en dehors des clous mais chacun traverse où il veut !!!!
Moi le principal c'est qu'on se retrouve tous de l'autre côté d'la rue des "je, jeux, nous", "ensemble" autour d'une table à savourer "un moment"
Je t'embrasse merci à toi


arlette 14/01/2009 13:50

Merci pour ta gentillesse ,et tous tes mots.Le chat maudit les mots laidsLe chat cale sur le mot tardle chat rogne le mot d'ellec'est cruel : le juge mentEh oui le tord tue !

Lmvie 14/01/2009 18:08


Pas de jugement en mon blog !!!!!!!!!!!!!
ce mot est banni !!!!!!!!!!! et de mon vocabulaire et de ma vie
Je t'embrasse courage à toi


Marc de Metz 13/01/2009 23:49

J’ai beaucoup beaucoup beaucoup réfléchit !
Je peux là te proposer de changer la dernière ligne de mon texte par :
 
« Ecrit vain celui qui prétend décrire cette vie grouillante »
 
Il me semble que cela peut gommer ce que tu m’as précisé sur ce dernier vers entre Hauteur et auteur en un seul mot… Je t’embrasse Lmvie. Bonne fin de soirée, ou de nuit. Marc.

Lmvie 14/01/2009 13:28


Et bien mon Marc, cela te turlupine !!!!!!!!!
je corrige comme tu le souhaites et t'embrasse fort


arlette 13/01/2009 12:00

Merci d'avoir publié ce texte qui en réalité n'était qu'une façon détournée de dire mon chagrin et peut-être prendre la décision un peu douloureuse d'arrêter mon blog :

Lmvie 13/01/2009 12:27


Arlette je ne peux te dire qu'une chose si la décision est "douloureuse" d'arrêter ton blog..."ne l'arrête pas" !!!!
Bises


Une Part De Moi

  • : Motspourmaux
  • Motspourmaux
  • : L'histoire d'un parcours de vie changé par des douleurs morales et physiques dues à la chirurgie esthétique. Alors depuis : "La vie ne se compte pas en respirations mais en moments qui t'ont coupé le souffle"
  • Contact

Profil

  • Lmvie
  • Fonctionne avec mon coeur et mon ressenti.
Savourer un livre, déguster un met, un vin, un moment avec un (e) ami (e). 
Vous autres m'intéressez particulièrement sans oublier Paris, les voyages et la psychanalyse
  • Fonctionne avec mon coeur et mon ressenti. Savourer un livre, déguster un met, un vin, un moment avec un (e) ami (e). Vous autres m'intéressez particulièrement sans oublier Paris, les voyages et la psychanalyse

Ceci est une histoire

 

 


Attention ce ne sont pas des articles indépendants les uns des autres, quand vous ouvrirez mon blog vous serez sur le début de mon histoire c'est pourquoi ma présentation commence ainsi et non par ma dernière parution.
En conséquence de quoi, mes articles les plus récents ne sont apparents qu'en dernière page. Dans un module à droite vous trouverez les derniers épisodes et pour revenir il vous suffit de cliquer sur ma bannière. 

Bonne lecture et merci à vous tous qui papillonnez en ce site. 

Ma musique

free music

Je protège