Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2008 4 02 /10 /octobre /2008 18:50
                                                                   






"La mort ferme les yeux des morts et ouvre ceux des vivants".
Gilbert Cesbron






Je l'ai accompagné dans son cercueil et n'ai pas un seul instant détourné mon regard de son visage.
J'ai vécu les phases de mon chagrin les unes après les autres.
Je n'ai rien occulté et ai vécu en toute conscience profonde ma tristesse.
Ne pas fuir, ne pas partir en courant, surtout pas, ne pas retenir...
Sinon je serai forcément rattrapée ou je fuirai "avec".
Mais vivre l'instant dans toute son intensité même la plus difficile afin de le liquider.
Si c'est le travail avec les psychothérapeutes qui m'a donné la force d'être en communion avec mon père en son dernier instant, je les remercie.
Si mes douleurs au visage m'ont permis "d'être" avec lui au seuil de "son passage", je ne regrette plus mon acte.
Je crois souffrir moins de son absence pour avoir vécu chaque phase de mon chagrin en toute clairvoyance.
Quand je pense à lui maintenant, une immense paix m'envahit.
J'ai pu dès ce jour, porter un autre regard sur le quotidien.
Le travail que j'avais effectué sur "l'ici et maintenant", indispensable pour être dans le vrai sentiment et non dans la confusion, portait enfin ses fruits.
On ne fait pas son deuil, on fait un "travail" de deuil, des êtres, des choses, de moments...
Oui c'est du boulot, un vrai boulot, c'est long, très long, et c'est dans le "parler" que cela se passe et non dans le silence.
Pour que la souffrance s'apaise et ne laisse pas trop de séquelles, il faut la vivre et la revivre, et la dire et la redire, la "rabâcher" pour qu'un jour le souffle renaisse.
Et en finir enfin avec les démons du passé.
Ce que j'ignorais encore à ce jour précis c'est que j'allais encore avoir à en découdre avec lui sur un divan pendant de nombreuses années.

Suite





Partager cet article

Repost 0
Published by Lmvie - dans Psychothérapie
commenter cet article

commentaires

Quichottine :0010: 17/03/2009 08:51

... C'est vrai que ça fait un peu bizarre comme commentaire ...Mais c'est vrai aussi : quand je te lis, je réfléchis... avant, pendant, après... souvent !

Lmvie 17/03/2009 12:19


Si mes écrits t'apportent "une réflexion" qui elle même peut t'apporter de toi...alors...


Quichottine :0010: 13/03/2009 00:18

Dire et redire...Je ne sais pas. Je te lis, et je réfléchis.

Lmvie 13/03/2009 11:21


Je te laisse à ta réflexion.


annie buche 05/10/2008 13:36

Je reviens sur ton blog, tu dis des choses tellement essentielles....à faire partager à transmettre....quand mon père j'avais 30ans, je ne savaisnrien de la,vie, rien de la mort, personne n'a pu l'accompagner, tout le monde était dans le déni de sa mort par ce que dans le déni de la mort; comme il a été dans la solitude et l'abandon cet homme. C'est si simple d'être là, de dire: "c'est dur, je sais,tu peux partir en paix".
C'est si simple et si apaisant pour tous, cette séparation consentie humblement,nous n'avons pas d'autre choix, nous partageons tous ces passage de mort ici ou alleurs.A bientôt. Je t'embrasse

Lmvie 05/10/2008 18:14


Le déni...terrible mais si fréquent hélas
Je t'embrasse


kamailion 03/10/2008 13:08

Baiser!
Tu es plaine de sagesse!

Cédric

marail 03/10/2008 06:56

Deuil... Je ne me suis pas "remise" du décès de ma soeur, j'ai juste appris à vivre avec. Et c'est bien vrai que la mort ouvre les yeux des vivants! Bises à toi

Lmvie 03/10/2008 12:12


Chacun en sa souffrance fait avec ce qu'on lui a transmis.
Bises


Une Part De Moi

  • : Motspourmaux
  • Motspourmaux
  • : L'histoire d'un parcours de vie changé par des douleurs morales et physiques dues à la chirurgie esthétique. Alors depuis : "La vie ne se compte pas en respirations mais en moments qui t'ont coupé le souffle"
  • Contact

Profil

  • Lmvie
  • Fonctionne avec mon coeur et mon ressenti.
Savourer un livre, déguster un met, un vin, un moment avec un (e) ami (e). 
Vous autres m'intéressez particulièrement sans oublier Paris, les voyages et la psychanalyse
  • Fonctionne avec mon coeur et mon ressenti. Savourer un livre, déguster un met, un vin, un moment avec un (e) ami (e). Vous autres m'intéressez particulièrement sans oublier Paris, les voyages et la psychanalyse

Ceci est une histoire

 

 


Attention ce ne sont pas des articles indépendants les uns des autres, quand vous ouvrirez mon blog vous serez sur le début de mon histoire c'est pourquoi ma présentation commence ainsi et non par ma dernière parution.
En conséquence de quoi, mes articles les plus récents ne sont apparents qu'en dernière page. Dans un module à droite vous trouverez les derniers épisodes et pour revenir il vous suffit de cliquer sur ma bannière. 

Bonne lecture et merci à vous tous qui papillonnez en ce site. 

Ma musique

free music

Je protège