Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 21:13
                                                                                                                                 



"Exposez-vous à vos peurs les plus
profondes, après cela, la peur ne pourra plus vous atteindre" Jim Morrison


Je changeais et mes relations aussi de ce fait.
Je fis la connaissance de quatre garçons homosexuels avec qui une grande affection allait se nouer.
Leur homosexualité n'était pas un hasard non plus dans ma rencontre avec eux.
Nous avons tous une part de féminité et de masculinité en nous, mon côté masculin plus accentué que le féminin  à l'époque, je précise à l'époque car je n'avais pas fini d'évoluer et de rééquilibrer les deux, faisait que j'avais une attirance particlière pour eux, et nos échanges étaient riches.
Ils vivaient de façon un peu marginale dans une demeure du 18ème siècle avec des chambres d'hôtes au décor d'un goût sûr et raffiné, isolée comme eux, dans un cadre de verdure splendide.
La société à l'époque les rejetait, moi pas.
Ils m'en parlèrent longuement de ce "monde à part".
Une société qui ne comprend pas grand chose encore à la "différence" et si elle savait que c'est dans cette différence qu'on puise la richesse d'un être.
Nos moyens de "communiquer" étaient différents du commun des mortels.
Je souris aujourd'hui, lorsque j'entends ce mot : "communication".
Nous sommes à l'ère de celle-ci paraît-il !
Ah bon !!! je n'avais pas remarqué...
Avez-vous essayé de parler à quelqu'un en étant réellement en contact avec lui, en soutenant particulièrement son regard ?
Très vite, il regarde ailleurs, se gratte la tête, s'acharne sur un crayon, agite la jambe, toussote...et j'en passe.
Bref il vous évite.
Il s'évite.
Enoncer des sentiments tout simplement, sans retenue, ni gêne, relève de l'exploit.
Les fuites gestuelles et verbales sont nombreuses, elles parasitent cette fameuse "communication" (je n'aime pas ce mot).
J'essayais à cette époque d'y arriver pour être en accord avec moi-même étant en désaccord permanent avec mon physique.
Maintenant je n'ai plus aucun effort à faire pour énoncer les choses clairement (ce qui dérange terriblement) ayant accepté et retrouvé mon image intérieure, perdue lors d'une intervention, laissée sur une table d'opération en y laissant celle de l'extérieure.

Suite



signature7-copie-1.gif





Partager cet article

Repost 0
Published by Lmvie - dans Psychothérapie
commenter cet article

commentaires

Marc de Metz 06/09/2008 19:13

Au secours, je n'arrive plus à te laisser de commentaire depuispresque deux jours. J'en suis désolé, mais je manque cruellement que de temps. je tiens à te dire mon amitié et aussi que je fais l'impossible pour être à nouveau très vite dans tes textes. Amitié de Metz, je t'embrasse très fort. Marc.

Lmvie 06/09/2008 22:20


Tu n'es pas le seul à être débordé très cher ami mais je sais que nous pensons l'un à l'autre et c'est déjà énorme..........
je n'ai plus le temps de rédiger des articles
Bizzzzzzzzzzzzzzz


Malou 06/09/2008 14:50

Hello Lmvie. Me revoilà, après une longue absence! De ton côté, tu étais là en pointillé, alors la rencontre ne se faisait pas en live (sourire). Ah la com! un mot barbare tant utilisé pour nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Je préfère mise en lien, partage, empathie, écoute. Des mots de la proximité qui permettent l'échange. Quant à la com, on s'en fout! On la laisse à nos publicitaires ou à nos spécialistes marketing. Heureuse d'être là dans tes mots! les miens se font la malle en ce moment. Alors, je reste aux aguets, des fois qu'ils réapparaitraient. Je te bise saline et t'envoie pour cette fête des retrouvailles mille bulles de ce champagne que tu aimes, non? Malou

Lmvie 06/09/2008 22:18


Com c'est plus court à écrire mais tu as raison c'est d'un laideur !!!!!!!!!
Biz


stella dubois 05/09/2008 13:05

Quel terme employer pour désigner la communication grace à laquelle les échanges se font ma Nouche? Echange? C'est vrai que nous sommes à l'ère d'internet où les échanges sont courants dans tous les domaines et comme c'est magique!!!. Ne sont-ils pas parfois préférables à ceux que du décrits dans ton récit? où l'ennui matérialisé par la tête que l'on se gratte, le regard qui fuit, la jambe qui s'impatiente, etc, l'emporte sur le reste...Bon je parle trop, je suis si bien avec toi... Bisous ma puce. A+

Lmvie 05/09/2008 22:04


Je parlais de la "vraie" l'unique la sincère...si rare
Ce n'est pas de l'ennui les fuites c'est un évitement"
Je t'amie


Dông Phong 05/09/2008 11:12

Un petit coucou pour te saluer, Lmvie, et me faire pardonner de t'avoir négligée pendant tout cet été. Mais étant à notre pied-à-terre en bord de mer j'ai beaucoup de difficulté pour me connecter à Internet.
Bon week-end, bien amicalement.

Lmvie 05/09/2008 22:01


Profites du bord de mer...apaisante, reposante...
je t'embrasse à bientôt


Bulle 04/09/2008 16:44

et tu es droite et directe dans ta façon de "communiquer" même en écriture, même derrière mon écran, je le croise moi, ton regard.
Amitiés,
Bulle

Une Part De Moi

  • : Motspourmaux
  • Motspourmaux
  • : L'histoire d'un parcours de vie changé par des douleurs morales et physiques dues à la chirurgie esthétique. Alors depuis : "La vie ne se compte pas en respirations mais en moments qui t'ont coupé le souffle"
  • Contact

Profil

  • Lmvie
  • Fonctionne avec mon coeur et mon ressenti.
Savourer un livre, déguster un met, un vin, un moment avec un (e) ami (e). 
Vous autres m'intéressez particulièrement sans oublier Paris, les voyages et la psychanalyse
  • Fonctionne avec mon coeur et mon ressenti. Savourer un livre, déguster un met, un vin, un moment avec un (e) ami (e). Vous autres m'intéressez particulièrement sans oublier Paris, les voyages et la psychanalyse

Ceci est une histoire

 

 


Attention ce ne sont pas des articles indépendants les uns des autres, quand vous ouvrirez mon blog vous serez sur le début de mon histoire c'est pourquoi ma présentation commence ainsi et non par ma dernière parution.
En conséquence de quoi, mes articles les plus récents ne sont apparents qu'en dernière page. Dans un module à droite vous trouverez les derniers épisodes et pour revenir il vous suffit de cliquer sur ma bannière. 

Bonne lecture et merci à vous tous qui papillonnez en ce site. 

Ma musique

free music

Je protège