Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2008 6 02 /08 /août /2008 22:15
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      










            "L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs" Oscar Wilde






Pour le moment, mon visage maintenait sa solidité compacte.
Son état ne s'améliorait pas, pire il s'aggravait.
Je n'ai pas précisé que les muscles eux aussi avaient été coupés, afin d'assurer longévité au lifting.
"Vous en avez pour quinze ans" m'avait claironné l'assistante du chirurgien à l'époque.
Maintenant en y repensant j'entends là comme une sentence: "Vous en prenez pour quinze ans"...de tôle, d'enfermement, d'isolation, de solitude...non ce n'était pas pour quinze ans que j'en avais pris mais pour perpète...
Mon visage me donnait la sensation d'un bloc de pierre sur lequel un plastique, ou un plâtre avait été coulé.
Aujourd'hui ma jambe est dans le plâtre pour rupture du tendon d'Achille et je vous assure que la sensation  à côté est de la rigolade pour moi.
Lorsque je penchais la tête en avant, la peau se plissait ainsi que la chair et ne suivait pas les muscles.
Elles restaient suspendues aux tempes comme agrafées et pendaient lamentablement sous les yeux.
Sous mes yeux effarés.
Le sang affluait de façon anormale, ne trouvant pas d'issue par les canaux normaux puisque sectionnés et gorgeait ainsi ma face lui donnant l'aspect du fameux ballon rouge de notre enfance sauf que celui-ci m'épouvantait.
J'étais un mollusque hideux.
J'avais envie d'arracher cette espèce d'enduit ramolli qu'étaient devenues ma peau et ma chair.
Certaines rides réapparaissaient sans correspondre à mes expressions.
Un ancien moi physique, superposé par un nouveau moi inconnu qui ne correspondait à rien.
Présage ?
Une esquisse d'un devenir, mais je l'ignorais encore à l'époque, à cet instant précis je n'avais pas de sens.
Chaque réveil le matin et non ma nuit était un cauchemar.
A peine ouvrai-je les yeux que c'était là...
Je ne pouvais pas nommer le "c'était là", plus tard je saurai que c'est le "ça"...mais nous n'y sommes pas encore.
Mille quatre cent soixante réveils ont tué mon espoir et il y en aura encore bien d'autres, pour le tuer et me tuer intérieurement.
Cette chose allait encore accompagner ma journée.

Suite













Partager cet article

Repost 0
Published by Lmvie - dans Psychothérapie
commenter cet article

commentaires

Semeuse 20/08/2009 22:57

Toutes ces années de recul pour écrire...Le café est dégueulasse.Je bois tes mots sans pouvoir m'interrompre depuis le début.Merci.

Lmvie 25/08/2009 22:12


Si mes mots peuvent "aider" ou "apporter" ne serait-ce qu'à une seule personne, mon but est atteint

Merci à toi oui un grand merci



liedich 03/08/2008 13:10

désolé, je ne peux pas.

Flo-Avril2 :0010: 03/08/2008 09:47

Ma pauvre Nouche, chaque jour je découvre l'horreur que tu as vécu et continue encore de vivre...
Je t'envoie mes plus gros bisous, Flo

Lmvie 03/08/2008 11:01


Merci ma fidèle et jolie Flo
Je t'embrasse


Une Part De Moi

  • : Motspourmaux
  • Motspourmaux
  • : L'histoire d'un parcours de vie changé par des douleurs morales et physiques dues à la chirurgie esthétique. Alors depuis : "La vie ne se compte pas en respirations mais en moments qui t'ont coupé le souffle"
  • Contact

Profil

  • Lmvie
  • Fonctionne avec mon coeur et mon ressenti.
Savourer un livre, déguster un met, un vin, un moment avec un (e) ami (e). 
Vous autres m'intéressez particulièrement sans oublier Paris, les voyages et la psychanalyse
  • Fonctionne avec mon coeur et mon ressenti. Savourer un livre, déguster un met, un vin, un moment avec un (e) ami (e). Vous autres m'intéressez particulièrement sans oublier Paris, les voyages et la psychanalyse

Ceci est une histoire

 

 


Attention ce ne sont pas des articles indépendants les uns des autres, quand vous ouvrirez mon blog vous serez sur le début de mon histoire c'est pourquoi ma présentation commence ainsi et non par ma dernière parution.
En conséquence de quoi, mes articles les plus récents ne sont apparents qu'en dernière page. Dans un module à droite vous trouverez les derniers épisodes et pour revenir il vous suffit de cliquer sur ma bannière. 

Bonne lecture et merci à vous tous qui papillonnez en ce site. 

Ma musique

free music

Je protège