Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juillet 2008 5 04 /07 /juillet /2008 17:12

                                        

 





 "En vouloir à sa mère n'est qu'une façon négative de s'accrocher à elle, toujours". Nancy Friday


En voilà une qui a entièrement raison mais c'est pas si simple le lien maternel, est même le plus complexe de tous.

Jeanne Marie, mère de Didier, autoritaire, acariatre, égoïste, mais courageuse d'être là pour affronter ses démons et aussi son fils.
Elle parla de lui, évoquant ce que classiquement une mère croit bien faire pour son enfant, notamment le "je voulais qu'il vole de ses propres ailes" et là je fus saisie de stupéfaction.
Jeanine et nous tous l'avions écoutée attentivement.
Jeanine la regarda bien en face et lui dit cette phrase terrible et pourtant vraie : "Tu n'aimes pas ton fils"
Et elle lui prouvera tout simplement.
Cette phrase fut prononcée en présence de Didier qui recevra cette révélation en plein coeur.
Un silence de plomb s'empara de la grange.
J'avais l'impression qu'un couperet venait de tomber.
J'avais froid.
J'avais à voir avec ce qui venait de se passer.
Premièrement j'avais des points communs avec cette femme, j'étais autoritaire comme elle, je le reconnaissais (j'en connais l'origine et je vous en parlerai), c'est pourquoi au premier abord j'avais fait un pas en arrière symboliquement bien évidemment en la voyant arriver.
Et elle me renvoyait aussi à ma propre mère dont l'amour me fut plus qu'incertain et dont j'ai douté toute ma vie.
Sans témoignage, sans jamais rien, difficile d'y croire.
Voilà à quoi sert aussi un groupe.
Même si vous n'êtes pas sur la sellette un écho se produit en vous, une résonnance, qui pourrait rimer avec sentence, bien qu'on ne soit pas dans un tribunal.
Ce qu'on découvre sur soi et qui est parfois proche de l'inacceptable doit être reçu, digéré, puis accepté pour se libérer mais je le répète faut-il encore admettre ses propres démons.
Il faut alors se laisser aller à ce qui vient.
Ne pas résister et se faire envahir par les remontées lointaines aux odeurs d'enfance.
Sentir et ressentir sans cesse et non raisonner.
Epuisant car j'étais dans l'émotion en permanence.


Suite














 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lmvie - dans Psychothérapie
commenter cet article

commentaires

Quichotine :0010: 10/03/2009 23:16

Je sais que j'ai déjà lu tout cela et que j'ai repris ma lecture pas tout à fait où je l'avais laissée, mais je crois que j'avais besoin de relire ce passage.Je crois qu'il est très difficile d'être mère, très difficile de montrer son amour à son enfant, parce qu'on a été imprégné de trop de contraintes, de trop de certitudes aussi.Je crois que l'amour maternel, ce n'est pas une obligation, ce n'est pas non plus une évidence. On le construit comme on peut, au delà de ces sensations viscérales qui nous lient parfois et qui font que l'on peut savoir à des kilomètres de distance quand ça ne va pas...On peut ne pas aimer son enfant, je crois aussi. Mais je sais qu'aucune mère ne peut l'admettre, parce que cela ne se fait pas.Personne ne veut être traitée de "mère indigne"... indigne de quoi ? pourquoi ? comment ?Je ne sais pas, mais il me semble que la question est aussi là.Tu dis "elle parla de lui, évoquant ce que classiquement une mère croit bien faire pour son enfant..."Des siècles et des siècles qui sont passés et ont formé l'image de ce que doit être et penser, et doit dire "une mère"... Mais on a simplement oublié qu'il faut que l'amour trouve une place, sa place, dans cette relation qui fait que deux personnes - ou davantage - vont se côtoyer pendant de nombreuses années, nuit et jour, et que cette relation va se nourrir du quotidien de ses espoirs, de ses désillusions aussi, en fonction du vécu de chacun.Les relations entre une mère et ses enfants ne sont pas toujours aussi simples qu'on voudrait nous le faire croire.Être dans l'émotion... oui, c'est épuisant, je veux bien te croire.

Lmvie 11/03/2009 12:10


C'est la fonction, le rôle, le métier le plus difficile car nous devons faire avec notre "passé" aussi et ce que nous avons reçu, et sans le savoir nous transmettons sans fin...sauf quand on décide
d'interrompre la chaîne
Cette relation est l'une des plus complexes et comme tu le dis fort bien l'amour doit trouver sa place mais pas n'importe comment, trop fait souffrir aussi, pas assez et pas du tout aussi...

Apprendre à aimer ?
Nécessaire


teresa 05/07/2008 21:35

Et ce sont ces émotions qui nous empèchent d'être rationnel et d'avancer... bon WE

Lmvie 11/07/2008 18:52


je ne suis pas tout à fait d'accord, je n'aime pas le rationnel, la raison m'ennuie...
Les sentiments refoulés qui remontent grâce à un travail permettent eux d'évoluer.
La raison non, elle empêche...à mon humble avis
Bises


ecrits-alex 05/07/2008 10:53

Bonjour chère Lmvie,

J'espère que tu vas bien et que tes vacances auront été studieuses. Vaste sujet ici. L'enfance, le monde adulte,...Vivre est bien difficile et cette histoire le prouve bien...

carie 04/07/2008 20:10

Je suis comme tu le décris, le souffle coupé,
J'attends la suite avec impatience et curiosité,
Carie

Une Part De Moi

  • : Motspourmaux
  • Motspourmaux
  • : L'histoire d'un parcours de vie changé par des douleurs morales et physiques dues à la chirurgie esthétique. Alors depuis : "La vie ne se compte pas en respirations mais en moments qui t'ont coupé le souffle"
  • Contact

Profil

  • Lmvie
  • Fonctionne avec mon coeur et mon ressenti.
Savourer un livre, déguster un met, un vin, un moment avec un (e) ami (e). 
Vous autres m'intéressez particulièrement sans oublier Paris, les voyages et la psychanalyse
  • Fonctionne avec mon coeur et mon ressenti. Savourer un livre, déguster un met, un vin, un moment avec un (e) ami (e). Vous autres m'intéressez particulièrement sans oublier Paris, les voyages et la psychanalyse

Ceci est une histoire

 

 


Attention ce ne sont pas des articles indépendants les uns des autres, quand vous ouvrirez mon blog vous serez sur le début de mon histoire c'est pourquoi ma présentation commence ainsi et non par ma dernière parution.
En conséquence de quoi, mes articles les plus récents ne sont apparents qu'en dernière page. Dans un module à droite vous trouverez les derniers épisodes et pour revenir il vous suffit de cliquer sur ma bannière. 

Bonne lecture et merci à vous tous qui papillonnez en ce site. 

Ma musique

free music

Je protège