Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2008 3 06 /02 /février /2008 07:58

image52.gif Mon visage avait "presque" entièrement désenflé, mais ce n'était plus le même.
Savez-vous ce que c'est que de changer de visage ? 
Je ne le souhaite à personne.
Les paupières inférieures avaient été découpées mais trop découpées, laissant un espace entre l'iris et le blanc de l'oeil. Outre l'inconvénient esthétique agrandissant un oeil vers le bas, ce qui est loin d'être le but il y en avait un autre.
La luminosité m'aveuglait et je dus porter des lunettes de soleil dans la journée quelque soit le temps, je n'ai pu les quitter l'hiver quand il n'y avait pas de soleil qu'au bout de dix neuf ans.
De plus ils avaient été également trop étirés.
Bref ce n'était plus mon regard, je me regardais sans me voir ni me reconnaître.
Vous le savez le regard est d'une importance capitale dans un visage, il peut pleurer, rire, attendrir,"capter" l'autre, moi je ne captais plus personne ni plus rien d'ailleurs.
Les côtés du visage avaient enfin cicatrisés tant bien que mal, laissant une marque semblable à une brûlure indélébile.
Du côté droit la marque du scalpel passait devant l'oreille jusqu'à la tempe...
Rien ne me parlait dans ce visage inconnu, je m'étais perdue et ne me retrouvais pas.
Les rides donnent toute sa vie au visage, toute son expression, tout son sens, chacune d'elles va raconter l'histoire de la personne en y laissant une trace si fine et si belle.
Moi je n'avais plus d'expressions, je n'avais plus d'étincelles dans les yeux, je m'étais étrangère, devenue un masque de carnaval.
Ou plutôt un masque de fer.
masque_dan_vi.jpg


 J'ai choisi ce masque DAN pour représenter ce que j'éprouvais, car il est issu du pays où je résidais et proche de mon ressenti




Suite

undefined

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chana 25/08/2010 14:50



J'arrive de chez Quichottine. On se perd rapidement dans les allées de OB et je suis là, chez toi, à lire tes mésaventures. Je viens de lire chaque article jusqu'à celui-ci (pour l'instant) et je
ne sais quoi dire que tu n'aies déjà lu je suppose. J'imagine aisément la souffrance de ne plus se reconnaître dans un miroir et celle de ne plus rien déceler dans son propre regard.


Bien évidemment je vais continuer de lire les suites et je me retiens d'aller directement à la fin. Je ne sais pas ce qui arrivera à ce chirurgien (que j'ai envie de gifler), je ne sais pas
encore comment tu surmonteras cette terrible épreuve et ses conséquences. Pourtant, je décèle une femme très forte et très courageuse malgré la dépression dans laquelle tu es en train de
tomber au moment où je te lis.


Bonne fin de journée.



Lmvie 25/08/2010 16:14



Merci à toi de prendre du temps pour mes écrits oui un grand merci



VIENS 07/09/2009 14:02

Bonjour,Je connais bien cette sensation de regarder son visage dans un miroir et de ne pas le reconnaitre. Lors de mon premier cancer, j'ai hésité longtemps avant de me regarder, mais après j'ai évité tous les miroirs...sans cheveux, verte, squelettique...sale...Je ne me reconnaissais pas non plus et il m'a fallu un bon moment avant de pouvoir à nouveau accepter ce nouveau visage, qui n'est d'ailleurs jamais revenu à l'initial...Je vontinuerai la prochaine fois, car je suis à la bourre sur mon blog (lol)Merci pour les xxxx coms, c'est trés sympa!

Lmvie 07/09/2009 14:18


Elle est épouvantable...et je te comprends parfaitement


Je t'embrasse


siratus 05/07/2009 01:03

Je continue...Ton récit a un ton si juste. Ne plus se reconnaître dans un miroir ! Terrible ! Un masque, oui, je comprends bien ton illustration !Tu parles des rides...d'expression. J'en ai plein ! Je les garde sans problème, j'ai toujours refusé de faire quoique ce soit de geste chirurgical, contre l'avis de mes amies. J'avais trop peur de ne plus pouvoir plonger, après !Gros bisous, Lmvie.Douce nuit

Lmvie 05/07/2009 12:29


Et tu fais bien de les garder, elles sont ton histoire...

Et de plus y aller avec une peur, serait de la folie je crois

Je t'embrasse


korrigane 25/03/2009 14:43

bonjour LMVIE, oh oui comme il faut l'aimer cette vie...tu es un exemple de courage certes , pour nous tous, qui nous plaignons de nos maux...si petits, si dérisoires...au vu de ta souffrance, si présente et qui chaque jour se rappelle à toi , pourquoi certains être paient toutes leur vie leurs désirs d'un moment? j'ai tout près de moi quelqu'un qui paie sans cesse des erreurs passées comme si pour certains, rien , ni le temps, ni les hommes , ne pardonnent... continue à écrire ... je pose plein de baisers sur ton joli visage...korrigane ( qui a déserté son blog encore une fois ,trop de maux, plus de mots...)

Lmvie 25/03/2009 18:40


Oui je suis allée sur ton blog mais je comprends par moment le silence est nécessaire...le retrait
Merci d'avoir des mots pour moi
Bisous


Louisette 17/03/2009 01:35

Une dramatique histoire qu'il faut raconter car de nos jours cela arrive encore,j'ai aidé dans des consultations chirurgies plastiques, pas toujours heureux les résultats,rejet, alergie, j'en passe...En dehors de la chirurgie réparatrice des brulés ect..il faut murement refléchir à la descision, le risque zéro, n'existe pas.Et la souffrance que vous avez enduré est identique à celle des grands brulesje n'ai pas terminé la lecture entiére de votre récit, mais c'est une bonne occasionpour revenir vous voir.Je vousaidécouverte via Cerisette.  jolie vos chansons musicales  

Lmvie 17/03/2009 12:11


Bienvenue
Merci pour cette douce image et merci de me lire
Vous êtes infirmière...
je viendrai découvrir votre univers aussi

Je ne trouve pas sur votre blog : "Ajouter un commentaire"
La présentation est trsè jolie mais différente je suis perdue un peu
Merci de me dire


Une Part De Moi

  • : Motspourmaux
  • Motspourmaux
  • : L'histoire d'un parcours de vie changé par des douleurs morales et physiques dues à la chirurgie esthétique. Alors depuis : "La vie ne se compte pas en respirations mais en moments qui t'ont coupé le souffle"
  • Contact

Profil

  • Lmvie
  • Fonctionne avec mon coeur et mon ressenti.
Savourer un livre, déguster un met, un vin, un moment avec un (e) ami (e). 
Vous autres m'intéressez particulièrement sans oublier Paris, les voyages et la psychanalyse
  • Fonctionne avec mon coeur et mon ressenti. Savourer un livre, déguster un met, un vin, un moment avec un (e) ami (e). Vous autres m'intéressez particulièrement sans oublier Paris, les voyages et la psychanalyse

Ceci est une histoire

 

 


Attention ce ne sont pas des articles indépendants les uns des autres, quand vous ouvrirez mon blog vous serez sur le début de mon histoire c'est pourquoi ma présentation commence ainsi et non par ma dernière parution.
En conséquence de quoi, mes articles les plus récents ne sont apparents qu'en dernière page. Dans un module à droite vous trouverez les derniers épisodes et pour revenir il vous suffit de cliquer sur ma bannière. 

Bonne lecture et merci à vous tous qui papillonnez en ce site. 

Ma musique

free music

Je protège